« Apparitions » est une narration dans laquelle un dialogue se crée entre les images en couleur et les « images fantômes » : des négatifs de Polaroid.
Ma pratique du Polaroid est principalement liée à des moments intimes. Cette démarche inclut une exploration expérimentale autour du médium, avec notamment le transfert de l’émulsion.
Chaque fois que je réalise un transfert, je conserve le négatif.

Un jour, par hasard lors d’un editing, les négatifs des polaroid se sont mêlés aux images couleurs, et des associations sont nées.

Ces associations d'images évoquent le songe d'une femme qui, confinée seule chez elle, rêve de l’amour idéal puis se réveille dans la triste réalité de sa solitude.

 





Ce matin-là, elle se réveille dans une douce torpeur, la chaleur d'un corps contre le sien. Une main la caresse, une peau aussi douce que du satin, un tendre baiser dans son cou... Elle se sent bien.
Le soleil perce au travers des rideaux, la journée s'annonce belle.

Ils décident d'aller faire une balade en forêt.
La lumière qui traverse la canopée met en valeur des feuillages étranges qui attire son regard.

Tout est beau, tout est parfait, elle est amoureuse.






































































































Ce matin-là, elle se réveille dans ses draps glacés, une sensation étrange. Sa main glisse de l'autre côté du lit, encore plus froid.

Elle cherche à tâtons son téléphone, l'allume et regarde sa messagerie. Rien.

La lumière qui transperce le rideau est fade, une journée de grisaille sans doute.
Elle se blottie dans la couette et ferme les yeux en espérant replonger dans ce rêve où elle se sentait si bien...